الرئيسية » 24 ساعة » Covid- 19 : énigme non élucidée

Covid- 19 : énigme non élucidée

Dr Fatiha El Hilali, Docteur chercheur en immunologie

Aujourd’hui, santé, économie, dette publique, transport, tourisme, travail, vie sociale et familiale, communications, etc. sont toutes bouleversés.
SARS-COV-2 a bouleversénos viesalors, qu’il n’est même pas qualifié de vivant.
Peut-on considérer les virus comme des “êtres vivants” ?
Une question qui est toujours débattue et qui reste toujours d’actualité.une chose est, pourtant sure, sans une cellule hôte, le virus, à lui seul, est dépourvu de tout signe de vie.
Covid 19 est la maladie respiratoire causée par SARS- COV-2, un virus qui appartient à la famille des Coronaviridae, lesquels causent généralement des lésions bénignes chez l’homme à l’exception des souches SARS-COV en 2003 MERS-COV en 2012 qui ont donné lieu à de graves épidémies.
SARS-CoV-2 dispose-t-il de tous les atouts pour être si méchant?
C’est un virus à ARN possédant un taux de mutation élevé. Sa protéine S, de forme pointue, possédant un site activé par la furine, une enzyme que l’on retrouve dansles poumons, le foie etl’intestin.Le virus va s’accrocher à un récepteur, sur la membrane de nos cellules, appelé enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2). Ces récepteurs sont présents dans les poumons, l’endothélium vasculaire, l’intestin, le cœur et les reins. Tout cela permet au SRAS-COV-2 un abordage dixfois plus efficace que celui du SRAS-COV-1.Le virus rentre dans l’organisme par le nez, les yeux ou la bouche, il cherche avant tout à se fixer sur les cellules via les ACE2. La furine active la protéine virale S qui va ensuite induire la fusion entre l’enveloppe virale et une membrane cellulaire. Le virus pénètre dans la cellule, libère son ARN génomique. Les particules virales se multiplient en exploitant la machinerie cellulaire. Chaque cellule infectée peut libérer des millions de copies du virus avant de finalement se décomposer et mourir progressivement.
Alors qu’il est censé nous protéger contre ce virus, notre système immunitaire s’emballe et aggrave la maladie. Il s’agit de la tempête des cytokines qui sont une famille de petites protéines servant à la communication entre cellules et de facto contrôlent les réponses immunitaires et inflammatoires.
La tempête des cytokines est une réaction inflammatoire, excessive, généralisée et incontrôlée du système immunitaire en réponse à une infection par COVID-19. Cette tempête pourrait entraîner: Fièvre, fibrose, syndrome de détresse respiratoire, défaillance de plusieurs organes. Cette réaction est à l’origine de la plupart des décès des malades placés en soins intensifs.
Mieux vaut prévenir que guérir :
Les gestes barrières recommandés par l’OMS pour endiguer la propagation du virus sont :
• Rester à la maison autant que possible,
• Porter du masque ou d’un couvre-visage,
• Respecter une hygiène adéquate,
• Pratiquer un éloignement physique (distanciation sociale),
• Adopter une alimentation saine et équilibrée,
• Continuer de bouger,
• Se relaxer,
• Bien dormir,
• Boire systématiquement de l’eau,
• Eviter “coronavirus infodemic”
Ce qu’il faut retenir :
Personne ne doit se sentir invulnérable face au coronavirus.
Chacun doit se considérer et considérer l’autre comme « Porteur Sain Potentiel »
Éviter la stigmatisation ou le profilage des personnes touchées par la maladie
Bien vivre le confinement : Faites ce que vous n’avez jamais eu le temps de faire ; Lisez, cuisinez, chantez, dessinez, cousez, triez vos photos, tricotez… bref, soyez créatif !

Chez les scientifiques et les chercheurs, c’est le branle bas. Ils se sont lancé dans une course contre la montre et travaillent, jour et nuit, pour démystifier un système immunitaire mystérieux, Comprendre les modes de fonctionnement d’un virus nouveau, trouver un vaccin nécessaire, développer un traitement sûr et efficace pour sauver des centaines de milliers voire des millions de vie humaines vouées à une mort certaine.
Une bataille qui, malheureusement, ne présage pas de résultats probants pour sitôt, tellement ce virus n’est pas encore prêt à délivrer tous ses secrets.

Covid-19 vient pertinemment nous rappeler que :
1- La santé n’a pas de prix
2- Le monde est un petit village
3- Santé humaine, santé animale et santé des écosystèmes sont étroitement liées, et porter préjudice à l’une entraine, par effet domino, la destruction inéluctable des autres comme le souligne l’approche interdisciplinaire dite « une seule santé »
4- La connaissance scientifique n’est que la partie immergée de l’iceberg, dans un océan d’ignorance et comme l’a bien dit Socrate
« Le premier savoir est le savoir de mon ignorance : c’est le début de l’intelligence ».
Dr Fatiha El Hilali, Docteur chercheur en immunologie

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *