الرئيسية » 24 ساعة » Fès  /Crise sanitaire ” Le corps pharmaceutique,…une vrai valeur ajoutée à la campagne nationale de vaccination…”

Fès  /Crise sanitaire ” Le corps pharmaceutique,…une vrai valeur ajoutée à la campagne nationale de vaccination…”

Lancée le 28 janvier 2021, la campagne de vaccination nationale contre le Coronavirus  suit son rythme normal.
Une récente visite au Centre  de Santé  Sidi Boubker El  Arabi ( municipalité El Mechouar Fès /Jdid ), nous à permis de constater l’adhésion massive de nos concitoyens à cette opération dont le suivi est assuré au quotidien par les autorités de la place.
Quelles précautions prendre pour éviter d’éventuels effets secondaires du vaccin anti- COVID ?
A cette question, notre ami et Dr. Biologiste Abdelilah FASSI FIHRI nous     répond :
” De manière générale, le vaccin possède très peu d’effets secondaires sur les personnes cible, hormis  celles  très âgées qui dépassent les 85 ans, chez qui une incidence de morbidité    a  été constatée et de ce fait étaient écartées du  vaccin, les désagréments constatés étaient prévisibles et restent sans conséquences majeures. Après vaccin, éviter une consommation excessive des protéines, boire beaucoup d’eau, ne pas s’exposer trop longtemps au soleil”.
Également Pharmacien, ex- président de la C.S.P.O.F. A.Fassi estime que ” le corps pharmaceutique,  avec son million de visiteurs au quotidien et ses 15.000 épaves de dispensation de médicaments, est une vraie valeur ajoutée à la campagne de vaccination et le personnel pharmaceutique peut être sollicité pour s’y associer de manière active afin de servir le secteur médical public”.
Pour atteindre l’immunité collective, on avance le chiffre d’au moins 80 %. Serait- ce cependant suffisant pour prétendre retrouver la vie normale d’avant ? Ecoutons notre Biologiste :” C’est une étape essentielle franchie avec le vaccin; néanmoins, la vigilance reste de rigueur. Une population vaccinée à 80% augure d’un retour au norme. Mais cela suppose que le virus ne varie pas, ce qui ne semble pas le cas. Outre le variant britannique, virulent et très contagieux, le variant sud- africain ainsi que le brésilien semblent plus nocifs, ce qui  suppose que la stratégie de vaccination doit suivre et pourrait devenir saisonnière, et les mesures barrières seront adoptées pour des périodes beaucoup plus longues que prévu”
…..M..BETTACHE

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *